Le fauvisme

Né au début du XXème siècle, le fauvisme a provoqué un bouleversement dans un milieu artistique enclin à l’académisme. Se caractérisant par de brutaux aplats de peintures, l’opposition de couleurs franches et vives, ce courant s’attirera, en 1904, cette remarque du critique d’art Louis Vauxcelles : « C’est Donatello parmi les fauves ».

Les toiles sont gorgées de couleurs, vibrantes de vitalité, et les thèmes en sont souvent positifs. Quand aux objets, scènes ou paysages représentés, il est impossible de dégager une constante tant les œuvres sont variées d’un artiste à l’autre. On peut cependant noter une inclination certaine pour la mise en scène de sujets abstraits. Matisse, Rouault et Vlaminck sont les représentants les plus célèbres de ce mouvement. S’il fallait retenir un seul aspect du fauvisme, ce serait cette liberté primitive, cette attirance pour la lumière et la vie.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site