L'impressionnisme

L’impressionnisme doit son nom au tableau de Claude Monet, Impression soleil levant (1872). Un critique peu charitable emploiera ce terme pour décrire ironiquement la technique de peinture et le paysage représenté. Ce terme sera détourné et utilisé par les peintres de ce mouvement.

L’impressionnisme est un courant né au milieu du XIXème siècle, en opposition l’académisme qui a dominé la peinture occidentale du milieu du XIXe siècle et se caractérisait par un goût très fort pour les thèmes historiques. L’impressionnisme rompt avec ces codes. Sur un plan esthétique, les sujets historiques ou mythologiques sont délaissés au profit du charme de la nature et de la vie de leurs contemporains. En outre, les artistes de ce courant sont issus de milieux populaires et non de l’aristocratie.

Inspiré des paysages et scènes de la vie quotidienne, attachés à reproduire les subtiles variations de la lumière sur les différentes matières, ils fixent sur leurs toiles des instants, des impressions. Les sujets représentés importent moins que la façon de les figurer. L’art perd sa dimension idéalisée et inaccessible pour se mettre au service du quotidien. Le Salon de peinture et de sculpture de Paris, qui était une manifestation artistique se déroulant à Paris depuis le XVIIIe siècle, et qui exposait les œuvres des artistes agréées par l'Académie des Beaux-Arts les refusera obstinément, renforçant ainsi les liens entre peintres de ce mouvement. Ils gagnèrent rapidement les faveurs du public et reste encore actuellement un style très populaire.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site